Histoire


“Murshid a confirmé que cet endroit contenait beaucoup de magnétisme. Murshid a fait référence à Fazal Manzil à Suresnes en tant qu’Urs, un lieu de pèlerinage.”

Claire Harper


Sufi Suresnes

Suresnes se trouve juste à l’ouest de Paris, c’est une petite commune où Pir-o-Murshid Hazrat Inayat Khan (1882-1927) a établi sa demeure après avoir introduit le soufisme en Occident, lui qui est venu de son Inde natale il y a plus d’un siècle. 

Suresnes est un lieu d’importance historique et spirituelle. Un temple druidique a été construit sur les pentes du Mont Valérien et Suresnes est maintenant connu comme le lieu de Sainte Geneviève, la sainte patronne de Paris : elle découvrit à Suresnes une source qui devint un lieu de pèlerinage où s’établit un centre de guérison. Le nom de Suresnes vient de celui d’une déesse celtique, Surisna, rappelant le mot “source”.

“Soufi Suresnes” est le nom du projet à Suresnes visant à développer un lieu de pèlerinage où les gens peuvent venir visiter, méditer, assister à des séminaires et des retraites et étudier. Soufi Suresnes comprend : Fazal Manzil, le Département des archives (en face de Fazal Manzil), le Memorial Noor de l’Universel et la maison où vivait Maheboob Khan (tout près dans la même rue). Plusieurs fondations responsables de ces propriétés et  reliées au soufisme d’Inayat Khan, ont décidé de s’assembler pour rendre possible une coopération. 


“Fazal Manzil est un lieu spécial où ce que Murshid a apporté au monde est honoré et maintenu dans son éclat original, avec une attention particulière à la forme et à l’esprit spécifiques”.

                                                                       Pir Zia Inayat Khan


Maison des Bénédictions

Au cœur du Soufi Suresnes se trouve la résidence où habitait Murshid : Fazal Manzil (“Maison des Bénédictions”), une grande maison où il a enseigné, pratiqué et vécu avec son épouse Ameena Begum et leurs quatre enfants (Noor-un-Nisa, Vilayat, Hidayat et Khair-un-Nisa). La maison et son terrain lui ont été offerts par Mme Petronella Egeling, une Néerlandaise qui avait consacré sa vie à Hazrat Inayat Khan et à son travail. Elle vivait également dans la maison.

Fazal Manzil est située sur un terrain de 2600 m2 et comprend un grand jardin ainsi que le Sanctuaire de l’Universel, un mémorial en l’honneur de la vie de Noor. Le Salon oriental est le cœur de la maison principale ; c’est là que Murshid pratiquait la méditation, ainsi que l’endroit où il donnait des initiations et accordait des entretiens à ses étudiants et à ceux qui s’intéressaient à son travail. Au milieu des années 1960, le fils de Murshid, Pir Vilayat, avec l’aide de disciples, a construit la Khanqah au niveau du jardin de la maison, un peu comme une véranda. La Khanqah a remplacé la salle de réunion d’origine et Pir Vilayat a commencé à y tenir des réunions régulières chaque année, dans la tradition de l’école d’été. Dans les années 1990, la structure a été agrandie et rénovée afin de pouvoir accueillir plus de monde.

Commémoration de Noor-un-Nisa Inayat Khan

Lorsque la seconde guerre mondiale a commencé, Noor (dont le nom signifie “lumière“) et son frère, Vilayat, se sont hardiment portés volontaires pour l’effort de guerre. Noor est très connue pour ses actes de courage en tant qu’espionne britannique ; elle a été capturée, torturée et exécutée par les nazis en 1944, après être restée bravement en France à un moment où entre Londres et Paris, il ne restait plus d’autre liaison radio qu’elle. Son histoire sera présentée et des objets lui ayant appartenu seront exposées au musée de Fazal Manzil une fois que les rénovations seront terminées.

“Car sur le bateau, elle a accroché une lampe

Qui a émis une lumière si douce,

Que quiconque voyait sa lueur

Était sûr de rencontrer la Joie.”

Noor-un-Nisa Inayat Khan